Centre Italien d’Aide à l’Enfance (CIAI)

Nom de l’organisation: Centre Italien d’Aide à l’Enfance (CIAI)
Contacts et site web du Burkina Faso et du siège: 01BP 2789 Ouagadougou 01 Tel. : 25 36 06 98/25 36 87 17 /burkina@ciai.it www.ciai.it

Intitulé du projet: Soutien aux enfants scolarisés de 08 écoles des communes de SABOU, POA et THYOU
Droits à l’école
DIRITTI A SCUOLA !

Champs d’intervention (par exemple VBG, traite, justice juvénile): Inclusion sociale

Description succincte: Garantir l’accès à l’éducation inclusive pour les enfants de la zone du projet à travers un accompagnement des acteurs de l’éducation (APE/AME, enseignants, CEB…)


Lieu(x) d’intervention précis (province , commune, quartier): Provinces du Boulkiemdé (communes de Sabou, Thyou et Poa)

Date de démarrage et fin du projet/ programme: 12 mois (janvier 2018 à décembre 2018)

Partenaires de mise en œuvre: Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA),
Direction Provinciale de l’Education Préscolaire, Primaire et Non Formelle du BOULKIEMDE (DPEPPNF),
Circonscriptions d’éducation de base de SABOU 1, SABOU 2, THYOU et POA Mairies de SABOU, THYOU et POA, APE/AME de 08 écoles des 03 communes
Le District Sanitaire de Sabou
Associations des parents d’élèves (APE/AME) des écoles bénéficiaires du projet

Fiche synthétique projet ;
Population ou groupe cible :

Les élèves (2950)
(1539 filles/1411 garçons) de 8 écoles primaires bénéficiaires du projet,
Les élèves (309) (72 filles et 237 garçons) parrainés des 6 établissements secondaires (lycées de SOGPELCE, SABOU et THYOU, CEG de NARIOU, NABADOGO et SOULA).
61 enseignants des 8 écoles primaires de la zone d’intervention ;
64 membres dont 08 femmes des associations des parents d’élèves

Objectif(s) global(aux) :
Contribuer à l’éradication de l’exploitation du travail des enfants au Burkina Faso d’ici 2030 conformément aux ODD 16 et à l’étape 16.2.
Contribuer à une éducation inclusive et de qualité pour tous dans la province du BOULKIEMDÉ/CENTRE OUEST du BURKINA FASO d’ici à 2019 conformément aux ODD 4

Objectif(s) spécifique(s) : Garantir un système de protection communautaire basé sur le respect du droit de l’enfant et, prévenir sa violation, au bénéfice de plus de 3259 élèves (2950 élèves du primaire et 309 du secondaire) et leurs communautés des communes de SABOU, THYOU et POA au cours de l’année 2018

Résultats attendus :
Résultat 1 : 2950 (1539 filles et 1411 garçons) élèves du primaire et 309 (72 filles et 237 garçons) du secondaire ont bénéficié de l’appui de l’ONG pour améliorer leurs conditions de fréquentation, de santé et d’épanouissement au cours de l’année 2018 dans les communes de SABOU, THYOU et POA

Résultat 2 : Les conditions de réalisation des activités de parrainage ainsi que les qualités et les délais d’élaboration des documents de relation enfant/parrain ont été améliorés.

Activités principales prévues :
Activité 1.1: Assistance scolaires : Paiement des frais de scolarité et fournitures (paquet minimum) à 2950 élèves du primaire et 309 des lycées et collèges.
Activité 1.2: Contribuer aux fonctionnements des cantines de 08 écoles bénéficiaires du SAD et paiement des frais de cantines des élèves des lycées et collèges affiliés au système.
Activité 1.3: Assistance sanitaire et organisation d’une visite médicale annuelle au profit de 2950 élèves de 08 écoles parrainées des communes d’intervention du projet.
Activité 1.4: Organiser/participer aux activités d’épanouissement organisées au profit des élèves des écoles parrainées et CEB.
Activité 2.1 : Formation/initiation de 61 enseignants et 06 encadreurs pédagogiques sur outils de parrainage du CIAI
Activité 2.2 : Collecte, traitement et transmission des lettres de vœux, des photos, des résultats scolaires et autres activités de parrainage
Activité 2.3 : Désaffiliation et proposition d’ouverture de nouvelles zones de parrainage
Activité 2.4 : Mise en place d’une base de données facilitant la vérification des résultats à travers des indicateurs fiables

Intitulé du projet: Soutien aux enfants vulnérable des provinces du Kadiogo et du Nahouri

Champs d’intervention (par exemple VBG, traite, justice juvénile): Inclusion sociale

Description succincte: Accompagnement des Directions Provinciales de Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille du Kadiogo et du Nahouri dans la prise en charge scolaire et sanitaire des OEV identifiés par leurs services

Lieu(x) d’intervention précis (province , commune, quartier): Provinces du Kadiogo et du Nahouri

Date de démarrage et fin du projet/ programme: 12 mois (janvier 2018 à décembre 2018)

Partenaires de mise en œuvre: Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille à travers les Directions provinciales du Kadiogo et du Nahouri

Fiche synthétique projet:
Population ou groupe cible : 350 enfants vulnérables vivants dans les provinces du Kadiogo et du Nahouri et leurs familles.

Objectif(s) global(aux) : Contribuer à une éducation inclusive et de qualité pour tous dans les provinces du Kadiogo et Nahouri conformément aux ODD 4

Objectif(s) spécifique(s) : Contribuer à l’amélioration les conditions de vie en favorisant l’accès à l’éducation et à la santé à environ 350 OEV dans les provinces du Kadiogo et du Nahouri au cours de l’année 2018

Résultats attendus :
R1 : Les conditions de vie d’environ 350 OEV vivant dans la zone de couverture du projet sont améliorées
R2 : Environ 350 OEV vivant dans la zone de couverture du projet ont accès à l’éducation et à la santé grâce au parrainage
R3 : les capacités des services sociaux en charge du suivi des enfants parrainés sont renforcées

Activités principales prévues :
Apporter un soutien direct à chaque enfant parrainé ;
Contribuer à l’ouverture ou à l’alimentation d’un compte d’épargne bloqué (qui pourrait servir de fonds de formation professionnelle à la majorité de l’enfant et en cas d’échec des études) en faveur de l’enfant parrainé ;
Contribuer à l’achat de fournitures scolaires de chaque enfant parrainé ;
Contribuer au paiement des frais de scolarité de chaque enfant parrainé ;
Prendre en charge les problèmes de santé des enfants parrainés pour les situations exceptionnelles (intervention chirurgicale, verres correcteurs, évacuation sanitaire…)
Analyser les échecs scolaires et proposer des alternatives (apprentissages ou formations professionnelles) pour les enfants ayant des difficultés scolaires ;
Réceptionner, traiter et transmettre les résultats de fin d’année à envoyer au parrain à chaque fin d’année scolaire ;
Traiter et envoyer les enquêtes sociales pour les OEV éligibles pour le parrainage ;
Réceptionner et traiter les lettres de vœux et photos des enfants parrainés à leurs parrains ;
Mettre à la disposition des agents de suivi des enfants parrainés des Directions provinciales des frais de suivi

Intitulé du projet:Education et Hygiène
Stratégie pour une croissance adéquate des enfants en zone rurale au Burkina Faso.

Champs d’intervention (par exemple VBG, traite, justice juvénile):Protection et Inclusion sociale

Description succincte: Favoriser l’accès à l’éducation à au moins 3500 enfant par an et sensibiliser les populations de la zone d’intervention aux problématiques éducatives et la participation à la gestion et à la prise en charge des élèves et des écoles.

Lieu(x) d’intervention précis (province , commune, quartier): Provinces du Boulkiemdé (communes de Bingo, Kokologho, Sabou, Thyou et Poa)

Date de démarrage et fin du projet/ programme: 36 mois (avril 2015 à mars 2018)

Partenaires de mise en œuvre: Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA),
Haut-Commissariat du Boulkiemdé
Direction Provinciale de l’Education Préscolaire, Primaire et Non Formelle du BOULKIEMDE (DPEPPNF),
Interlife
Direction Porvinciale de l’Agriculture
Direction Régionale de la Santé
Mairies de SABOU, THYOU et POA,
Associations des parents d’élèves (APE/AME) des écoles bénéficiaires du projet

Fiche synthétique projet;
Population ou groupe cible :
3 5100 enfants sont les bénéficiaires directs du projet,
Au moins 500 membres des APE/AME seront les bénéficiaires directs de la mise en place d’activités génératrices de revenu à travers un accès privilégié aux crédits financiers et par des formations technique et des alphabétisations.
120 directeurs d’écoles et 80 enseignants ;
64 membres dont 08 femmes des associations des parents d’élèves

Objectif(s) global(aux) :
« Contribuer à assurer l’éducation primaire pour tous au Burkina Faso » conformément au deuxième objectif du millénaire pour le développement (OMD).

Objectif(s) spécifique(s) : Assurer annuellement l’accès à l’école primaire d’environ 3.400 enfants, tout en misant sur l’égalité de genre et des enfants porteurs d’handicap.

Résultats attendus :
Résultat 1 : Onze écoles primaires de la province du Boulkiemdé sont normalisées, c’est à dire complétées avec des salles de classe additionnelles, dotées de latrines supplémentaires et d’équipement et matériels scolaires

Résultat 2 : Chaque année, au moins 3.400 élèves ont la possibilité d’accéder à l’éducation primaire dans un contexte adéquat et durable.

Résultat 3 : Les populations des zones d’intervention sont sensibilisées aux problématiques éducatives et participent à la gestion et à la prise en charge des écoles

Activités principales prévues :
Activité 1.1: Construction de 35 nouvelles salle de classe dans 10 écoles ;
Activité 1.2: Construction de 20 blocs de latrines ;
Activité 1.3: Equipement en table-bancs, chaises, bureau et armoire des 35 nouvelles salles de classe ;
Activité 1.4: Réalisation de 3 forages équipés de pompe manuelle pour les écoles qui n’en disposent pas ;

Activité 2.1: Formation et recyclage de 120 directeurs d’écoles de 7 circonscriptions d’éducation de base aux problématiques d’éthique professionnelle, de planification des activités, de rendement scolaire, etc. ;
Activité 2.2: Formation des enseignants des 10 écoles sur les aspects d’hygiène et d’assainissement ;
Activité 2.3: Sensibilisation des élèves pour une utilisation correcte des latrines et de l’eau potable ainsi qu’à l’hygiène corporelle ;
Activité 2.4: Constitution de « club d’hygiène » en milieu scolaire dans chaque école pour solliciter et dynamiser les initiatives hygiéniques-sanitaires endogènes.

Activité 3.1: Alphabétisation en langue locale des membres (environs 250 personnes) des APE/AME n’ayant aucune base d’écriture et de lecture ;

Activité 3.2: Formation en hygiène et assainissement des membres des APE/AME ;
Activité 3.2: Développement des capacités organisationnelles et de gestion des APE/AME ;
Activité 3.3: Mise en place de nouveau comité de gestion de points d’eau et dynamisation de ceux existants ;
Activité 3.4: Formation et accompagnement des parents d’élèves dans la production agricole (maraichère et céréalière) ;
Activité 3.5 : Faciliter l’accès aux crédits à travers les instituts présents dans la zone d’intervention et un système de rotation au sein des associations bénéficiaires.

Intitulé du projet: PICAPS-Projet d’approche systémique pour la lutte des causes profondes de l’Exploitation du travail des Enfants

Champs d’intervention (par exemple VBG, traite, justice juvénile): Protection et Inclusion sociale

Description succincte: Mettre en place une synergie d’actions des acteurs intervenant contre les causes profondes des pires formes du travail des enfants et assurer une résilience socio-économiques des familles dont sont issues ces enfants. Proposer des offres éducatives de qualité et inclusives aux enfants concernés par la problématique des PFTE de la zone d’intervention du projet.

Lieu(x) d’intervention précis (province , commune, quartier): Région du Centre Ouest Provinces du Boulkiemdé (communes de Kokologho, Sabou, Thyou et Poa), Sanguié (communes de Dassa, Kyon et Zawara), Ziro (communes de Bougnounou, Dalo et Gao).

Date de démarrage et fin du projet/ programme: 36 mois (juillet 2018 à juin 2021)
Codemandeurs Communes de Dalo, de Gao, de Bougnounou, de Dassa, de Kyon, de Zawara, de Kokologo, de Ramongo, de Sabou, de Poa.
La Direction Régionale de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille (DRFSNF) du Centre Ouest

Partenaires de mise en œuvre: ONG TAMAT
Interlife Onlus
Entreprise Sociale (SOCIALIS)
Université de Brescia- faculté d’Economie et Management
Association pour la Promotion du Monde Rurale (APMR)
Coordination Nationale Des Associations Des Enfants Et Jeunes Travailleurs Du Burkina (CN/AEJTB)
Association pour la Promotion de la Jeunesse du Sanguié (APROJES)
Direction Régionale de l’Education Préscolaire, Primaire et Non Formelle (DREPPNF) du Centre Ouest
Direction Régionale de la Fonction Publique, du travail et de la Protection Sociale (DRFPTSS) du Centre Ouest
Ministère de Justice, des Droits Humains et de la Promotion Civique (MJDHPC)

Fiche synthétique projet
Population ou groupe cible :

3.000 enfants (1.350 F) entre 6 et 10 ans, et n. 600 enfants (300 F) qui ne sont pas enregistrés à l’état civil
40 mineurs (20 F) entre 13 et 18 ans membres du Parlement des Enfants, représentants provinciales et régionales
100 (20 F) enfants exploités non scolarises (entre 6 et 16 ans)
1620 parents (900 F) avec des revenues inferieures à 165,00 euro par an, dont le (50%) non inscrit au registre de l’état civil ;
400 représentants des institutions communales (100 F)
8 représentants des institutions ministérielles régionales (2 F)
8 formateurs pedagogiques (5 F)
10 formateurs des écoles et des classes passerelles (8 F);
250 membres des OSC (140 F)

Objectif(s) global(aux) :
Contribuer à l’éradication de l’exploitation du travail des enfants au Burkina Faso d’ici 2030 conformément aux ODD 16 et à l’étape 16.2.

Objectif(s) spécifique(s) :
Renforcer le système de protection communautaire et institutionnel dans la région du Centre Ouest.
Prévenir l’exploitation du travail des enfants dans la région du Centre Ouest, avec des actions intégrées qui contribuent à améliorer la situation socio-économique et la résilience des familles les plus vulnérables en soutenant les enfants victimes de violence et d’exploitation de travail dans le parcours scolaire, en améliorant les capacités d’engendrer un revenu suffisant aux familles ayant des enfants exposés ou à risque d’exploitation et en rendant la communauté plus active.

Résultats attendus :
R1.1. n. 10 Communes sont déclarées “Communes Garantes de l’Enfance.”
R1.2. Institution d’un cadre de Coordination régionale des Actions Ministérielles présidé par le Gouverneur, qui se réunit semestriellement, pour discuter des questions liées à la Protection de l’enfance.

R2.1 les services éducatifs obligatoires et formels sont adéquats et suffisants pour favoriser la scolarisation des bénéficiaires, permettre un accroissement de 20 % du nombre d’enfants inscrits et réduire le nombre d’abandons scolaire à 5%.
R2.2 n. 900 femmes vulnérables et mères d’enfants à risque ou exploitées ont amélioré leur condition socio-économique à travers la méthodologie innovante de Toolkit-élevage.
R2.3 n. 720 familles à faibles revenus améliorent leur production agricole et ont accès au crédit.

Activités principales prévues :
A1.1.1 Formation des membres des conseils communaux, des OSC locales, des membres du Parlement des Enfants, des institutions sur la législation en matière de Protection et sur les instruments de planification et de mise en œuvre.
A1.1.2 définition, avec la participation active des conseils communaux, des exigences minimales et du processus d’être déclaré Commune “Garante des Droits de l’Enfance”.
A1.2.1 organisation de 3 focus group avec les responsables régionaux de 4 Ministères (Justice, Action Sociale, Education et Sécurité Sociale).
A1.2.2 organisation de 6 rencontres semestrielles pour partager et valoriser les stratégies, les actions et les ressources de chaque Ministère.

A2.1.1 collecte de données fiables relatives à la présence et la fréquence scolaire à travers l’utilisation de solutions innovantes en TIC, de photographie et de reconnaissance faciale.
A2.1.2 construction de 30 salles de classes et des latrines accessibles et durables.
A2.1.3 incitations pour l’enregistrement des filles à l’État Civil et/ou l’inscription à l’école.
A2.1.4 création de n. 10 “classes passerelles ” pour les enfants déscolarisés.

A2.2.1 collecte à travers l’utilisation de solutions innovantes en TIC des données pour la sélection des bénéficiaires, détermination de la ligne de base socio- économique et de la mesure d’impact SROI.
A2.2.2 formation en technique d’élevage, comptabilité et commercialisation de produits agro-zootechnique.
A2.2.3 préparation et distribution aux bénéficiaires des toolkit d’équipements, d’animaux, de vaccins, de nourritures et des matériels pour la construction d’étables et de clôtures, etc.
A2.2.4 démarrage des Activités Génératrices de Revenu et de soutien (élevage, vente et passage du toolkit d’une bénéficiaire à l’autre).

A2.3.1 sélection, formation et assistance technique à 720 agriculteurs sur les techniques de production agricole durables.
A2.3.2 installation de n. 6 “puits photovoltaïques” pour l’irrigation durable.
A2.3.3 faciliter l’accès aux micro-crédit au profit des agriculteurs : démarrage de production agricole, assistance technique et monitorage.

Documents disponibles produits par la structure les 5 dernières années
(Méthodologie, approches, outils, études …)
Titres et années
Rapport d’évaluation finale du projet Education et hygiène- stratégie pour une croissance adéquate des enfants en zone rurale au Burkina Faso mars 2018

Nom et prénom du répondant: Ousmane SILGA
Contact tél./ é-mail 70 71 36 04 ousmane.silga@ciai.it